•  

    Voyageur, inconnu ou non,

    tu fais ici une petite escale,

    parmi tes pérégrinations,

    pour une visite amicale.

     

    Ne te sauve pas encore

    mais laisse-moi un mot

    pour me dire si tu adores

    ou si c'est trop lourdaud.

     

    J'ai besoin de ton avis

    sur ces poèmes éphémères,

    savoir si cela t'épanouit

    ou si tu n'aimes guère …

     

    Tu es ici le bienvenu

    par ces mots partagés

    avec chaque inconnu,

    que pour toi j'ai imaginés

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    cerveau d'enfant fertile

    est facile à ensemencer

    cerveau d'ancien futile

    est très dur à sarcler

     

    les herbes du temps

    l'ont bien encombré

    Ô Neurones d'antan

    quantité innombrée

     

    et croûlent mes synapses

    l'étincelle a perdu l'éclat

    aujourd'hui en collapse

    je me sens tout raplapla...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    de l'été la chaleur lourde

    sur une terre assoiffée

    boit les clameurs sourdes

    de ses herbes décoiffées

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    vois ma figure blême

    mes yeux de chien battu

    si je te dis « je t'aime »

    enfin me croiras-tu ?

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    L'écho de l'été déjà s'estompe.

    L'automne, printemps à l'envers,

    détache ses feuilles sans honte

    pour nous préparer un autre hiver.

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique