• Tous les matins

    ou presque

    des cris inhumains

    simiesques

     

    sortis d'un gouffre

    abyssal

    l'homme qui souffre

    a très mal

     

    est-il à l'épahd ?

    Je l'ignore

    à la cantonade

    crie le senior

     

    il crie sa douleur

    infinie

    la vie sans couleur

    qui l'ennuie

     

    de son dégoût de vivre

    il relance

    la mort qui délivre

    en silence.

    Souffrir

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Les Balladins

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Le poète

     

    LE POÈTE

     

    Je ne suis pas une machine

    je ne suis pas un robot

    et souvent je m'échine

    à faire chanter les mots

     

    car les mots sont capricieux

    ils ont du caractère*

    à tire d'ailes dans les cieux

    ils survolent la terre

     

    et se moquent du poète

    qui se morfond et transpire

    en se grattant la tête

    avec de gros soupirs

     

    j'ai beau faire le brave

    en essayant d'être complice

    je suis leur esclave

    et me plie à leur caprice

     

    Grouge

     

    * et même plusieurs ...

     

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • CAROLE

     

     

     

    Elle est vive, elle est preste,

    elle pourrait s'appeler Alice,*

    n'économise pas ses gestes

    et semble pleine de malice.

     

     

    de son espace maîtresse

    elle parcourt à grands pas

    cette maison de la presse

    pour voir ce qui ne va pas.

     

     

    Le matin aux journaux

    et le soir au fourneau

    entre les deux, le boulot

    bientôt le bout du rouleau ?

     

     

    Non, elle est forte Carole

    femme de caractère

    et femme de parole

    elle a les pieds sur terre.

     

    Grouge

     

     

     

    * à cause de Prestalis bien sûr...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    SÉPHORA

     

    Des yeux bruns, sombres,

    mais néanmoins solaires

    pour dissiper la pénombre

    et faire éclater la lumière.

     

    Reflets jaillis de la vasque

    voici les yeux de Séphora

    juste au-dessus du masque

    qu'une habile main décora.

     

    Danseuse de samba

    ou reine de Saba

    elle est comme ça

    Séphora

     

    Grouge

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique