• Ambert

     

    Petit matin blafard,

     

    seul parmi six mille,

     

    enfumé de brouillard,

     

    dans les rues de la ville.

     

     

     

    On a sorti les poubelles

     

    dans la nuit noire,

     

    elles sont sentinelles

     

    au bord du trottoir.

     

     

     

    Le vent, que je déteste,

     

    me glace les oreilles.

     

    Je referme ma veste,

     

    en tout cas, ça réveille !

     

     

     

    Ambert sort du sommeil

     

    et secoue sa léthargie.

     

    Quand naîtra le soleil

     

    reviendra l'énergie.

     

     

     

    Une vitrine s'allume,

     

    la bonne odeur du pain

     

    que doucement je hume

     

    bientôt me donne faim.

     

     

     

    Ruelles du vieil Ambert

     

    parcourues d'un pas lent,

     

    dévalées à l'envers,

     

    parcours ambivalent.

     

     

     

    Sur son parvis posée

     

    puissante cathédrale

     

    à la tour décalée,

     

    silhouette animale.

     

     

     

    Voici la place st Jean,

     

    fontaine au bassin vide

     

    attend la pluie, attend,

     

    bien sûr elle est stupide.

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :