• Banquet, éolien, pub

    Dimanche 30 janvier, j’ai participé, avec 320 autres convives, au banquet républicain proposé par les cocos de Thiers – Ambert.

    À cette occasion on a parlé politique, bien sûr, on a aussi mangé, bu et dansé. J’ai fait dédicacer par André Chassaigne son bouquin « Pour une terre commune ».

    Au maire de Saint-Germain-Lherm, j’ai redit mon opposition à son projet d’implantation d’éoliennes, il m’a avoué que la principale raison était la retombée financière pour sa commune, car sa politique sociale envers les jeunes coûte cher.

    Argument non recevable à mes yeux, sinon on pourrait installer n’importe quoi pour du fric (un lupanar ? Une fosse à purin ? Une imprimante à faux billets ?).

    Ça me fait penser à la pub à la télé. Beaucoup la demandent (j’allais dire la réclament…) alors que c’est de l’argent qu’il faut demander à l’état, pas de la pub !

    Celle-ci est coûteuse (nous en payons le prix en achetant les produits qu’on nous incite à posséder) elle est mensongère, elle est intrusive, et on ne peut pas s’en protéger ; impossible de mettre un écriteau « pas de pub ».

    J’ai horreur de la pub, et je zappe comme un malade pour slalomer entre les chaînes, à chaque fois qu’elle se déclenche, et c’est souvent !

    AccueilLa grande salle du gymnase Jean-Couzon, à Courpière.

    Et, ci-dessous, la dédicace de Dédé pour Gisèle et moi, et un portrait de deux militantes locales...

     

     

     

     

    AccueilAccueil

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :