• Changement ? Plus tard...

    L'accord de compromis qui vient d'être signé par les dirigeants de la zone euro est-il une bonne chose ? Il y a des signes qui ne trompent pas : les bourses européennes ont bondi de joie à cette annonce (+5,66% à Madrid, +6,59% à Milan) comme elle le font lorsque elles apprennent une charrette de licenciements, appelée "plan social" dans la novlangue des financiers.

    C'est donc une très mauvaise chose pour les peuples.

    Faut-il s'en étonner ? On ne peut pas être déçu, car cela signifierait que l'on croyait à un changement de politique, et malheureusement certains copains croyaient au Père Noël, et y croient toujours, semble-t-il…

    Moi je ne suis pas déçu, je suis en colère. Les sans papiers continuent à être foutus dehors, le SMIC n'est pas augmenté, ou si peu, l'activité économique ne sera pas relancée, et notre groupe GDR ne pèsera en rien sur les décisions de la gauche socialiste.

    Pierre Zarka le faisait remarquer (Huma du 29/30 juin) : l'appel à permettre à une vraie gauche de faire pression sur le PS est inopérant, le PC a essayé durant soixante ans sans résultat, même quand il faisait 21% des voix, et le PS seulement 16%.

    Je ne me reconnais pas dans cette majorité marécageuse, malgré l'insistance de mes dirigeants pour m'y englober. Je pense que l'attitude du PG est plus sérieuse : pas dans l'opposition (donc pas de grenades…) mais pas dans la majorité non plus, juste une force neuve, autonome, qui devra grandir encore jusqu'à devenir la véritable alternative à gauche.

     

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :