• Élections municipales à Ambert

     

    Quels enseignements pouvons-nous tirer du résultat de ces élections ? Disons tout d'abord qu'elles s'inscrivent dans un contexte de défiance vis-à-vis des socialistes qui gouvernent le pays d'une façon libérale, prescrivant, Diafoirus modernes, des saignées pour guérir un peuple déjà exsangue.

     

    Ce qui étonne, c'est que pour sanctionner une gauche qui gère un peu trop à droite, on remet en place … la droite qui retrouve ainsi son niveau de 2008, et son extrême qui retrouve son niveau de 1995 ! Curieuse analyse des électeurs...

     

    Localement, cette défiance s'est accrue du fait même d'un comportement plutôt opportuniste de certains de ses éléments.

     

    Quant à la liste divers gauche, que certains s'obstinent encore à croire Front de Gauche, voire PC, au départ elle était plombée par certains colistiers dont l'incompétence était notoire, par un manque de communication de la municipalité sortante sur son bilan, par le soutien plus que tiède du maire en place, et enfin par le manque de concertation avec les citoyens et les forces de gauche organisées.

     

    Dès lors, un boulevard était ouvert à la droite, qui a reçu un total de 2100 voix au 1er tour sur ses deux listes, soit 63,77%, laissant entrevoir une probable victoire au 2ème tour pour la liste Monnerie, arrivée en tête avec 1072 voix soit 32,55%.

     

    La défaite de la gauche a été accentuée par les chicaneries entre les deux listes qui la composent, par blogs interposés, pour savoir qui était responsable de cette situation.

     

    Elle est tombée de 36 à 20%, la liste Dajoux perdant 240 voix, la liste Convert 223.

     

    Le plus étonnant, c'est la victoire de la liste Fougère, qui a vu se reporter sur elle bon nombre de ces voix perdues par la gauche pour aller battre au poteau de 304 voix la liste Monnerie/Aulagnier, pourtant en tête au premier tour !

     

    Ne portons pas de jugement a priori sur cette nouvelle équipe, qui rafle 22 sièges sur 29, en laissant 5 à la liste Monnerie, et 1 à chacune des listes de gauche, nous verrons sur pièce, elle est composée de jeunes, dont nous ne partageons pas forcément l'orientation politique, mais qui sont motivés et enthousiastes.

     

    Quant à tous ces jeunes de bonne volonté qui se sont impliqués dans la liste divers gauche, ils ont fait une campagne exemplaire, avec de bonnes idées et un altruisme certain.

     

    Souhaitons-leur de ne pas se décourager, de s'organiser au sein d'un vrai Front de Gauche et de s'impliquer comme ils le font déjà dans la vie locale ambertoise. Qu'ils ne soient pas trop déçus, Ambert penche plutôt à droite, la victoire de la liste divers gauche en 2008 a été une parenthèse surprise. Aujourd'hui et demain, qu'ils préparent la suite, le futur leur appartient.

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    ANDRE
    Samedi 5 Avril 2014 à 14:02

    Je suis profondément d'accord avec ton analyse tant sur les résultats que sur l'avenir.


    La liste à Fougère a au moins un mérite celui d'être constituée par des citoyens non encartés ou connu comme tel. Il faut l'existence de liens humains et/ou sociaux pour constituer une liste "citoyenne" (au sens primitif de ce mot).


    J'adhère aussi à la suggestion aux listes de gauche de profiter de la dynamique créée par ce travail sur les municipales pour engager une éducation populaire sur le fonctionnement d'une municipalité, l'étude des dossiers, la compréhension des questions locales ... Ceci en indiquant clairement s'il s'agit de faire adhérer à un parti ou d'oeuvrer à l'élaboration d'une conscience citoyenne.


    J'adhère à ton analyse du texte de Chassaigne. C'est par cette attitude que nait dans n'importe quel groupe l'exclusion ou/et la domination.


    Lucien ANDRE


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :