• Intérieur

     

    Tentures épaisses

    contre les murs

    et que l'on laisse

    comme un augure

     

     

    La chienne dort

    museau sur pattes

    étire son corps

    soupire sans hâte

     

     

    Dans le fouillis

    table de chêne

    usée vieillie

    on voit ses veines

     

     

    La bouche ouverte

    l'artiste peint

    des feuilles vertes

    et des lapins

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :