• L'EXPEAU D'HARENG

    Dans cette salle vide où reposent nos œuvres

    ce 8 août est un bide, j'attends, je me désoeuvre

    au loin des enfants jouent, rires, cris perçants

    je ne vois pas le bout de ce jeudi lassant

    fausse impression, des gens sont dans la salle

    regardent l'exposition et … se font la malle

    nos voix emmêlées ont fait alliance,

    j'ai branché le CD pour faire l'ambiance

    mais patatras il refuse de passer

    une seconde fois, là je suis dépassé

    deux personnes encore ce n'est pas la foule

    c'est pas tout-à-fait mort mais c'est très cool

    jettent un œil distrait, ne disent pas un mot

    mouvement de retrait, nous tournent le dos

    plus d'acribologie, j'écris des banalités

    morne jeudi, moi je me sens vidé.

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :