• Le petit poussait...

     

    Rendez-vous est pris pour le jeudi 19 avril, porte de Versailles, pour le dernier meeting du Front de Gauche. Ce sera le point d'orgue d'une campagne superbe, "emplie de bruit et de fureur", telles les trompettes qui ont fait s'écrouler les murailles de Jéricho…

     

    La condescendance amusée des journalistes pour ce "petit" candidat, qui avait la prétention de jouer dans la cour des grands, a fait place à d'autres attitudes : certains ont essayé de l'ignorer, d'autres ont sorti l'arsenal des insinuations et des coups fourrés. D'autres encore n'ont toujours pas compris qu'il a vraiment bousculé la donne, ils assistent sans le voir au mouvement du peuple qui se réveille. Ils ont un bandeau sur les yeux, celui de la Conformité Aux Marchés…

     

    D'autres mauvais coups viendront au cours de la semaine qui vient, insinuant le doute et s'en prenant à Mélenchon, il s'y attend, il l'a écrit sur son blog. En tout cas, il a fait la démonstration que c'est toute la gauche qui progresse, et, pour une fois, on a vraiment le choix de voter au premier tour d'une présidentielle pour le candidat qui nous séduit par son programme, sans crainte de voir une catastrophe comme la montée de l'extrême droite, en 2002, survenir à nouveau.

     

    Il a rendu le vote "utile" inutile, que le nôtre rutile et rougeoie ! Le peuple est en marche, les mois qui viennent vont le démontrer.

     

    Je vais conclure par une pensée de Coluche, vigoureuse à défaut d'être poétique : "si vous ne faîtes pas aujourd'hui ce que vous avez dans la tête, demain vous l'aurez dans le cul…"

     

     

     

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :