• Mon pays sous l'orage

     

    L'eau tombe du ciel

    (qui tire la chasse?)

    pour laver mon fiel

    et ma figure lasse.

     

     

    C'est un déversoir

    qui libère sa flotte

    et noie mon espoir

    dans un bruit de chiotte.

     

     

    La terre est cruelle,

    elle est belle aussi.

    Sa nature duelle

    pourtant nous séduit.

     

     

    Le soleil ou la pluie,

    la pluie ou le soleil,

    c'est ici mon pays

    à nul autre pareil.

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :