• Le poète danse sur un mur

    tout en haut du frontispice

    il n'entend pas nos murmures

    et rit follement du précipice.

     

    C'est un être halluciné

    qui vit dans son rêve,

    c'est un déraciné

    de son existence brève.

     

    Il voit la-haut de sa falaise

    le monde courant à sa perte

    englué dans ses fadaises

    et vainement nous alerte.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Tentures épaisses

    contre les murs

    et que l'on laisse

    comme un augure

     

     

    La chienne dort

    museau sur pattes

    étire son corps

    soupire sans hâte

     

     

    Dans le fouillis

    table de chêne

    usée vieillie

    on voit ses veines

     

     

    La bouche ouverte

    l'artiste peint

    des feuilles vertes

    et des lapins

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • PTT

    Avec sa faconde

    son air guilleret

    sa bouille ronde

    son sourire discret

     

    comme une impératrice

    qui sait gouverner

    voici ma factrice

    qui fait sa tournée.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Maison cachée

    au fond des bois

    papier mâché

    murs de guingois



    Air de vacances

    grenier en vrac

    la poussière danse

    le plancher craque



    Les lourds chenets

    sont posés là

    comme s'ils dormaient

    avec le chat



    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Arabes, juifs, roms, kurdes,

    palestiniens, tous déracinés...

    Quel est ce monde absurde

    où des humains sont humiliés ?

     

    Et en notre beau pays

    que l'on appelle France,

    il y a des gens asservis

    qui sont en souffrance.

     

    En cette période de vœux

    c'est un délicat exercice

    de souhaiter ce que l'on veut.

    Pour moi, ce sera la JUSTICE.

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires