•  

    Ne quémande rien. N'attends pas

    d'être un jour payé de retour.

    Ce que tu donnes trace une voie

    te menant plus loin que tes pas.

     

    François Cheng

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Mais la beauté se niche

    où on ne l'attend pas :

    dans un regard de biche

    ou dans un rire sympa,

     

     

    au détour du chemin,

    dans un sourire triste,

    voir une rose carmin,

    entendre un soliste.

     

     

    Comme un sanglot discret

    et des larmes soudaines

    qu'un lourd chagrin secret

    a fait sourdre, humaines.

     

     

    Un gros et blanc nuage

    tel un miroir dépoli

    nous montre un beau visage

    en trompeuse paréidolie.

     

     

    La beauté est partout

    elle est généreuse.

    Surtout ami, surtout

    elle est très précieuse.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Arlequin

     

     

    Regardez ce bel arlequin

    créé par dix doigts agiles,

    comme il a l'air doux et taquin,

    mais sa vie ne tient qu'à un fil

     

     

    car il est fait de dentelle

    tissée par un art minutieux.

    Comme son attitude est belle

    et son regard facétieux.

     

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  •  

     

    Qu'est-ce que la beauté ?

    Les poètes l'ont dit,

    ils l'ont même chanté

    sans être contredits.

     

    Beauté est laideur

    et laideur est beauté

    qui parfois se meurt

    d'avoir trop crié.

     

    La beauté est bonheur

    qui vit dans mes yeux,

    me fait oublier l'heure

    et me rend très heureux.

     

    La beauté est cruauté,

    elle est toujours capricieuse,

    acide comme un aligoté

    mais malgré tout délicieuse.

     

    La beauté est un chat

    tapi dans la mousse

    qui bondit en crachat

    sur l'oiselle douce.

     

    Elle est aussi douleur,

    frappe comme la foudre

    et disperse les couleurs

    qu'il faut recoudre.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Voyageur, inconnu ou non,

    tu fais ici une petite escale,

    parmi tes pérégrinations,

    pour une visite amicale.

     

    Ne te sauve pas encore

    mais laisse-moi un mot

    pour me dire si tu adores

    ou si c'est trop lourdaud.

     

    J'ai besoin de ton avis

    sur ces poèmes éphémères,

    savoir si cela t'épanouit

    ou si tu n'aimes guère …

     

    Tu es ici le bienvenu

    par ces mots partagés

    avec chaque inconnu,

    que pour toi j'ai imaginés

    Partager via Gmail

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires