• STATUE D'HOMME D'ÉTAT

    Toute ressemblance avec... etc.

     

    C'était un bavard de talent très mince,

     

    et, pendant trente ans, il avait été

     

    fameux à Paris, grand homme en province,

     

    ministre deux fois, toujours député.

     

     

     

    Traité d'éminent et de sympathique,

     

    il avait trahi deux ou trois serments,

     

    ainsi qu'il convient dans la politique...

     

    Bref, c'était l'honneur de nos parlements.

     

     

     

    Il mourut. Sa ville – elle était très fière

     

    d'avoir enfanté ce contemporain ! -

     

    dès qu'il fut enfin muet dans la bière,

     

    le fit sans tarder revivre en airain.

     

     

     

    J'ai vu sa statue. Elle est sur la place

     

    où se tient aussi le marché couvert.

     

    C'est bien l'orateur ; son geste menace,

     

    et sa redingote est en bronze vert.

     

     

     

    Mais les bons ruraux, vile multitude,

     

    vendant les produits du pays natal,

     

    sans y voir malice et par habitude,

     

    laissent leurs baudets près du piédestal ;

     

     

     

    Et, tous les lundis, quand les paysannes

     

    sous les piliers noirs viennent se ranger,

     

    le tribun d'airain harangue les ânes...

     

    Et ça ne doit pas beaucoup le changer.

     

     

     

     

    François Coppée (contes en vers et poésies diverses, 1877)

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :