• Sur l'immigration

     

    Il circule en ce moment, sur la toile, un ingénieux montage tendant à démontrer que Georges Marchais (ancien secrétaire général du PCF) était enclin à stopper l'immigration pour les mêmes raisons que  celles invoquées par le Front national.

     

    C'est un mensonge, une falsification, un montage grossier à partir d'un courrier envoyé au recteur  de la mosquée de Paris par Marchais, à propos de l'entassement des immigrés dans des taudis insalubres, repoussés par les communes à direction "libérale", à tel point que cela avait conduit Mercieca, maire de Vitry, à démolir un de ces taudis au bulldozer.

     

    Cette action avait déjà été utilisée par les fachos pour dénigrer le PCF à cette époque (1981) selon leur bonne vieille habitude.

     

    Voyons plutôt ce que déclaraient les maires communistes, dans un appel pour la liquidation des bidonvilles : " … Pour le parti communiste français et ses élus, tous les travailleurs, quelle que soit leur nationalité, leur race, leur couleur, leur religion, sont frères de lutte et d'espérance. Ils ont des intérêts communs à défendre, face à leurs exploiteurs (…) Ce qui est en cause, c'est toute la politique d'immigration du pouvoir. Rien de sérieux n'est entrepris pour accueillir et faire vivre dignement des travailleurs qui contribuent au développement économique du pays."

     

    Vous trouverez d'autres explications sur la rouerie du FN en lisant un ouvrage  d'Alexis Corbière, "Le parti de l'étrangère", paru aux éditions Tribord, et un autre de Laurent Mafféïs, aux éditions Bruno Leprince, "Les cinq mensonges du Front national". Vous en apprendrez beaucoup sur un parti qui avance masqué pour mieux capter les voix des naïfs.

     

    Ne laissons pas passer de telles fourberies, combattons le FN.

     

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :