• TOUS SUR LE PONT ?

     

    Ainsi donc, retranché dans sa région gauloise, l'Arverne a repoussé le César qui voulait prendre la tête des armées antilibérales, pour choisir l'Obélix local (pardon, Dédé …)

     

    L'auvergnat serait-il plus fin dans son analyse que les milliers de cocos qui ont choisi l'autre tribun, ou bien seraient-ils plus … sentimentaux ?

     

    Toujours est-il que maintenant, l'heure est à l'union. Un travail colossal nous attend, convaincre nos amis, nos voisins, nos parents, que pour enrayer le désastre en cours, il faut l'union de tout ce que le pays compte de forces antilibérales.

     

    Partisans, associatifs, syndicalistes, libertaires, écologistes, mais aussi personnalités de la société civile, hommes et femmes de bonne volonté, il n'en manque pas pour en finir – enfin – avec cette économie libérale qui ravage non seulement notre pays, mais aussi toute l'Europe.

     

    J'en appelle également (et particulièrement) aux 47 membres de la section d'Ambert du PCF qui se sont mis à jour de leurs cartes et cotisations pour aller voter, de prendre part à la campagne qui s'annonce.

     

    Si tout le monde se retrouve sur le terrain, on pourra faire du bon boulot.

     

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :